Emploi des jeunes : la négociation patine

La négociation interprofessionnelle sur l’emploi des jeunes a du mal à trouver sa vitesse de croisière. La réunion du 15 mars a permis d’acter les accords et les désaccords entre partenaires sociaux, mais il faudra attendre celle du 29 mars pour aborder le financement des mesures. En effet, s’ils sont d’accord pour orienter la préparation opérationnelle à l’emploi (POE) et les fonds consacrés à la lutte contre l’illettrisme vers les jeunes, ils doivent encore s’entendre sur le niveau de qualification et l’âge des publics visés. La mise en place d’un accompagnement renforcé fait également consensus, mais « ne réinventons pas ce qui existe, notamment Pôle emploi », prévient Stéphane Lardy (FO), ou une plate-forme orientation-formation-accès à l’emploi comme le propose le document de travail patronal, alors qu’il existe déjà le site www.liens-vers-emploi.fr, récemment créé par les partenaires sociaux.

Un point a cependant été écarté par le patronat : la création d’une allocation pour les primo-demandeurs d’emploi. Les syndicats doivent remettre au Medef leurs propositions d’ici au 23 mars.