La semaine en bref
Image
ORGANISATION DU TRAVAIL

Imposible pour un salarié français de rester concentré plus de 12 minutes d’affilée sans être interrompu. C’est l’un des enseignements d’une enquête de l’organisme de formation Sciforma, auprès de 4 150 salariés internautes. Par ailleurs, plus d’un sur deux déclare se connecter à des réseaux sociaux durant ses heures de travail.

PROGRESSION DE 30 % DES OFFRES D EMPLOI SELON KELJOB

Keljob, site Internet qui regroupe les offres d’emploi provenant de près de 1 000 sites, affiche dans son baromètre de septembre une augmentation de 30 % des offres. Les sites des entreprises du CAC 40 affichent même une progression de + 97 %. Le secteur santé-social, porté par le développement des services à la personne, progresse de 33 %, et celui du conseil-consulting de 81 %. En revanche, l’industrie bascule vers des chiffres négatifs, à - 10 %.

SANS-PAPIERS

L’accord passé mi-juin entre le Collectif de défense des travailleurs sans papiers, le ministère de l’Immigration et la direction du Travail, au terme de huit mois de grèves et d’occupations, tarde à se concrétiser. D’après les syndicats et associations, 1 600 demandes de régularisation ont été déposées, mais une dizaine de personnes seulement ont reçu les autorisations provisoires de travail « qui devaient suivre immédiatement ce dépôt ». Le collectif affirme qu’il prendra « les initiatives nécessaires pour que les engagements pris soient tenus ».

TÉLÉTRAVAIL

64 % des salariés français considèrent le télétravail comme un critère essentiel dans le choix d’un nouvel emploi et comme un élément primordial dans l’appréciation de leur poste, selon un sondage réalisé par Redshift Research pour GrIDsure (qui propose une technologie d’authentification sur Internet) auprès de 101 professionnels travaillant sur ordinateur. Pourtant, seuls 7 % d’entre eux y ont réellement accès ; 19 %, qui effectuent des tâches compatibles avec le télétravail, souhaiteraient le pratiquer mais leur employeur ne le leur permet pas.

PRÉVENTION

L’Institut mieux vivre en entreprise (IMVE) sera lancé officiellement au Conseil économique, social et environnemental le 16 septembre. Créé par le groupe RH&M, il a pour objectif de promouvoir et sensibiliser les DRH et les dirigeants à une culture du " mieux vivre en entreprise ». L’Institut organisera des événements et réunira des groupes de travail sur la prévention des risques psychosociaux, la qualité de vie, la santé au travail et la revalorisation du travail. Parmi les membres fondateurs figurent, entre autres : Solareh, Malakoff Médéric, Coca Cola Entreprise, Brittany Ferries, Carrefour Proximité, Rexel…

FLEXIBILITÉ

PSA-Peugeot-Citroën a annoncé le 8 septembre l’ouverture à la signature d’un accord négocié sur la flexibilité du travail sur ses sites industriels. Il prévoit notamment la possibilité de mettre en place des équipes de nuit variables (selon les niveaux de commande et avec horaires réduits), et une amélioration des possibilités de rotation des travailleurs intérimaires au sein des équipes. En contrepartie, l’entreprise s’engage à recruter 900 CDI avant fin 2010, en plus des 1 100 annoncés en juin. Quatre syndicats (CFE-CGC, CFTC, FO et GSEA) ont déjà donné un avis favorable.