logo Info-Social RH
Se connecter

Le portail des décideurs du social et des ressources humaines par

Liaisons sociales magazine Entreprise & Carrières
Newsletter

Magazines

« Nous prolongeons les aides exceptionnelles à l'emploi jusqu'à fin février 2021 » (Agefiph)

Handicap | publié le : 10.11.2020 | Lys Zohin

Crédit photo

À l'occasion de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées, organisée du 16 au 22 novembre par l'Adapt, Malika Bouchehioua, présidente de l'Association pour la formation et l'insertion professionnelle des personnes handicapées, détaille les mesures anti-crise prises par l'Agefiph.

La crise sanitaire a fragilisé la dynamique de recrutement des personnes en situation de handicap. Qu'attendez-vous du gouvernement pour renverser cette tendance ?

Malika Bouchehioua : Le gouvernement a mis en place, dans le cadre du plan France Relance, une prime à l'embauche de 4.000 euros. C'est une très bonne décision. Toutes les mesures exceptionnelles que nous avons proposées lors du premier confinement, pour soutenir l'emploi des personnes handicapées, vont dans le même sens. Nous les avons ajustées et complétées. Nous finançons, par exemple, les coûts induits par la mise en place du télétravail pour les personnes handicapées, le recours à des transports qui permettent d'éviter les transports en commun ou pour pouvoir continuer une formation à distance. L'Agefiph a décidé de prolonger la durée de ces aides exceptionnelles jusqu'au 28 février 2021.

Qu'attendez-vous des entreprises ?

M. B. : Nous ne devons pas perdre de vue que les risques se situent aussi pour les personnes handicapées dans l'emploi, dont le poste est menacé par la récession économique. Aussi nous accompagnons les entreprises déjà mobilisées pour leur permettre de réussir leur démarche inclusive, y compris celles dont le taux d'emploi dépasse 6%. Nous sommes aussi très investis auprès de celles qui n'ont pas engagé de démarches pour initier des actions concrètes, par exemple pour maintenir à son poste une personne dont le handicap est nouveau ou a évolué, ou pour une embauche. La sensibilisation des équipes, et en particulier du management, est une réelle nécessité. Il existe encore trop de préjugés qui freinent l'accès à l'emploi des personnes en situation de handicap.

Quelle place a pris DuoDay, dont c'est la troisième édition, dans la Semaine pour l'emploi ?

M. B. : C'est une bonne initiative, qui permet de faire participer une personne handicapée à des tâches habituelles du salarié, à l'occasion d'un duo formé pour la journée. Elle permet aussi de sensibiliser un collectif de travail. L'Agefiph est donc naturellement engagée aux côtés de l'État et de très nombreux partenaires (Pôle emploi, Cap emploi, etc.) pour la réussite du DuoDay. Cette troisième édition sera particulière car, confinement oblige, les entreprises sont invitées à digitaliser l'événement et à l'organiser à distance. Un DuoDay en télétravail en quelque sorte.


 

Auteur

  • Lys Zohin